Rechercher

Les 4 étapes à suivre pour se lancer en freelance sereinement

Lorsque j’ai lancé mon activité de freelance en communication & développement commercial, j’y suis allée un peu à l’aveugle. Ça ne veut pas dire que j’ai attendu que les clients viennent à moi en me tournant les pouces, les pieds posés sur le bureau. J’ai travaillé, prospecté, essayé, réorganisé, ré essayé, re travaillé… bref, vous avez l’idée.

Je sais qu’il est parfois difficile d’y voir clair quand on se lance. Alors voici les étapes que j’aurais dû suivre pour me faciliter la vie.



Étape 1 : définir son offre

Qu’est-ce-que vous voulez faire et proposer à vos clients ? Vous lirez partout qu’il faut se spécialiser et que vous aurez plus de chances de trouver des clients si votre service est précis et s’adresse à une cible de niche. Oui c’est vrai. Mais si vous avez envie de faire plein de choses et d’être plus généraliste, ne vous privez pas. On peut être couteau suisse et trouver les clients qui nous correspondent.

J’aime la communication et le développement commercial. J’aime conseiller, travailler sur la stratégie mais aussi sur l’opérationnel. C’est vaste. J’ai trouvé des clients qui avaient la même vision que moi : la com et le développement commercial sont liés, ils ont besoin des deux, n’ont pas la possibilité d’embaucher pour ça et ne veulent pas multiplier les interlocuteurs. J’ai aussi des clients qui n’ont besoin que d’un aspect de mes prestations, et ça me va aussi.

Une fois vos services définis, il faut les structurer pour qu’ils soient clairs pour vos futurs clients. Vous devez fixer votre prix en vous alignant avec ce qui se fait sur le marché en fonction de votre expérience, votre expertise et votre cible. L’idéal, c’est de réaliser une étude de marché, de fixer un cadre puis de le faire évoluer au fil des retours de vos prospects.

Étape 2 : vendre

Et là, il faut passer à la pratique. La prospection vous fait peur ? Ne vous lancez pas sans préparation : créez un plan d’action commercial, vous verrez, tout sera plus simple.

Le PAC, c’est la feuille de route pour atteindre vos objectifs commerciaux. Il comprend vos objectifs chiffrés (en nombre de clients ou en chiffre d’affaires par exemple) et les actions opérationnelles pour les atteindre en regard des moyens dont vous disposez. Si vous avez fait votre étude de marché, vous savez qui sont vos clients, quel est leur comportement d’achat et ce que font vos concurrents, ça devrait vous aider.

Créez un fichier de prospection pour suivre précisément vos actions et ne rien oublier, c’est primordial ! Préparez-vous à mener un entretien de vente : votre présentation, vos questions, votre argumentaire. Préparez-vous à la négociation aussi, sur le cadre, les délais, les prix. Et suivez vos relations clients comme vos prospects.

Étape 3 : communiquer

Cette étape est connexe à la deuxième, mais n’attendez pas de communiquer avant de commencer à vendre.

Là, l’idéal c’est de définir votre stratégie de communication. Elle reprend les éléments de l’étude de marché mais sous le prisme de la com. Par quel moyens communiquer à vos prospects, que font vos concurrents, quels sont les codes du secteur ?

Le plan de communication comprend les actions, les objectifs, le budget, la date et la durée, le canal, le contenu, la fréquence, les outils et toute autre information utile à sa réalisation.

Là, vous pouvez créer du contenu pour attirer les clients à vous. Mais comme vous aurez commencé à vendre, vous ne serez toujours pas à vous tourner les pouces, les pieds sur le bureau.

gif

Étape 4 : cadrer et sécuriser

Vous avez quelques clients, des demandes, des prospects qui signent. Cool ! Il est temps de penser long terme. Comment avoir une vision à long terme de votre activité, sécuriser vos revenus et trouver des clients avec régularité ?

Développez votre réseau, prenez-soin de vos clients, investissez dans des outils, protégez-vous des risques et développez votre stratégie sur du long terme.

Et surtout, n’arrêtez pas de communiquer ou d’entretenir votre réseau ! Si vous avez trop de demande, vous pouvez renvoyer vers un freelance de confiance. Si vous avez un creux, il vous sera plus facile de le remplir si vous n’avez pas arrêté toute activité en lien avec vos prospects.