Rechercher

La stratégie simple pour générer des ventes grâce à l'emailing

Vous aussi, vous trouvez qu’on reçoit trop de mails ? Il y a des boîtes qui usent et abusent des newsletters et des mailings commerciaux.


Résultat, ces mails partent directement dans la corbeille. C’est bien simple, seule une newsletter commerciale sur cinq est ouverte. Et le taux de clic moyen est de 3%. C’est peu.


Pourtant, s’il est bien utilisé, l’emailing peut être un levier efficace de vente.




L’emailing, pourquoi faire ?


Comme pour la prospection, une stratégie de mailing est utile si elle est bien faite. Inutile de spammer des contacts peu qualifiés avec des mails qui clignotent dans tous les sens douze fois par jour : vous allez finir dans les spams en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « poubelle ».


Alors voilà à quoi peut servir une campagne de mail bien faite :

  • Développer son chiffre d’affaires par client

  • Encourager le réachat

  • Proposer des produits ou services en fonction des centres d’intérets

  • Générer du trafic sur votre site ou point de vente

  • Relancer et regagner en visibilité après une période creuse


L’emailing, comment faire ?


Quand on adopte une stratégie de communication éthique, on fait le choix d’envoyer des emails différemment.


Déjà, il faut savoir qu’un email a une empreinte carbone : une newsletter = 10g de CO2. Alors on privilégie des emails de qualités qui seront ouverts et appréciés par vos destinataires.



Première étape : constituer sa base de données.


Je conseillerai toujours de privilégier la qualité à la quantité : n’achetez pas de base de données en ligne, c’est inutile en plus d’être illégal. Vos destinataires doivent donner leur consentement pour recevoir vos emails et vous devez respecter les lois de protection des données individuelles (coucou le RGPD).


Vous pouvez récolter les emails de vos prospects via un pop-up sur votre site, en proposant une ressource téléchargeable, en communiquant le lien d’inscription à votre newsletter sur vos réseaux sociaux, lors d’un événement ou d’un jeu concours par exemple.


Seconde étape : définir votre stratégie.


Votre stratégie emailing doit être cohérente avec votre stratégie globale de communication.

  • Quel contenu voulez-vous proposer ? Privilégiez du contenu de qualité qui donnera envie à vos destinataires de vous lire.

  • A quelle fréquence allez-vous envoyer vos mails ? La régularité est essentielle pour fidéliser un lectorat. Choisissez un moment reconnaissable. Assurez vous aussi de pouvoir tenir ce rythme sur la durée.

  • Créez votre template : un modèle personnalisé avec votre identité visuelle que vous pourrez reprendre à chaque envoi.

  • Et définissez votre charte éditoriale : votre ton, vos mots-clés, la façon dont vous vous adressez à vos destinataires.

Utilisez un outil dédié comme Mailchimp, Mailjet ou Sendinblue. Faciles à prendre en main, ils vous assurent des mails esthétiques, responsives et vous donnent des statistiques intéressantes pour voir si votre stratégie fonctionne.


Les bonnes pratiques pour la création d’un emailing efficace


Vos emails seront lus s’ils sont intéressants, mais pas seulement.


Les bonnes pratiques à adopter


  • Un objet accrocheur et soigné augmente le taux d’ouverture, un objet malhonnête qui ne reflète pas l’objet de votre email vous enverra dans les spams (le baitclik, c’est mal).

  • La moitié des emails sont ouverts sur téléphone : attention au responsive design !

  • Un mail = un objectif. Ne vous dispersez pas dans des mails trop longs, les gens n’ont pas le temps.

  • N’oubliez pas d’insérer au moins un appel à l’action (« contactez-nous » par exemple)

  • Insérez toutes les informations obligatoires (lien de désinscription, nom de l’émetteur) et utiles (liens vers votre site et vos réseaux sociaux) en bas de page.


Cinq astuces pour ne pas finir dans les spams


  • Utilisez toujours le même nom d'expéditeur (et privilégiez votre nom, qui est plus rassurant que celui de votre société)

  • Ne dépassez pas plus de 40% d’images dans vos mails

  • N’utilisez JAMAIS de bases de données récupérées ou achetées

  • Respectez les désinscriptions et n’envoyez pas des mails à une fréquence trop élevée

  • Evitez les mots « promo », « gratuit », « offre », « découverte », « incroyable », les pourcentages et les points d’exclamation, surtout dans votre objet.

Comment savoir si ça fonctionne ?


Si vous utilisez un outil comme Mailchimp, vous aurez accès à vos statistiques. Voici celles à étudier pour vérifier que votre stratégie fonctionne et l’adapter si ce n’est pas le cas.

  • Le taux d'ouverture : il dépend de la pertinence des objets et de la qualité et de l’engagement de vos contacts. Il doit être d’au moins 20%.

  • Le taux de clic : il dépend de la pertinence et de l’intérêt de vos offres et de l’efficacité de vos appels à l’action. Un taux normal se situe autour de 5%.

  • Votre taux de rebond correspond au nombre d’emails qui n’arrivent jamais à leur destinataire. Si votre base de données est qualitative, ce taux doit être de zéro.

Enfin il est intéressant de mesurer votre retour sur investissement. C’est à dire : quel est le bénéfice généré par la campagne par rapport au coût de la campagne ?



Alors, ce sera quoi votre premier email ?