Rechercher

Rédiger sur le web, ce que vous devez absolument savoir

Que vous ayez de bons ou de mauvais souvenirs de vos dissertations scolaires, vous devriez savoir qu’on ne rédige pas sur le web comme on écrit un essai. Pour un site, la description de services, un article de blog ou un post sur les réseaux sociaux, la rédaction web a des codes bien à elle.


La règle des 15 secondes

Une personne sur trois passe moins de 15 secondes à lire un article de blog. Quinze. C’est très peu et ce n’est pas surprenant : sur le web, nous sommes habitués à consommer le contenu rapidement. On scanne le contenu d’une page pour ne grapiller que ce qui nous intéresse : sachez-le, seuls 20% de votre page seront lus.

Il faut donc faire preuve de clarté et de concision et surtout : répondre à la question que le lecteur se pose. Vous avez un titre accrocheur, des mots clés pour votre référencement, maintenant il faut que votre audience trouve les informations qui l’intéresse.

5 bonnes pratiques à adopter pour un contenu intéressant


  • Un texte facile à lire : les mots clés en gras, des listes à puces, des images, une structure claire : tout ce qui aide le lecteur à se repérer et à trouver ce qu’il cherche en quelques secondes.

  • Aller droit au but : après une petite intro évidemment, mais pas après 3 sous parties.

  • Des phrases simples, courtes, contenant une idée chacune. Oubliez Proust, il aurait fait un très mauvais rédacteur web.

  • Savoir pourquoi on écrit. Pour vendre, pour informer, pour divertir ? Et pour qui. Bref, adapter son ton et son contenu au contexte.

  • Utiliser des formulations positives, guider et accompagner son lecteur, surtout quand on écrit un contenu pour vendre ses services.

gif

5 erreurs qui font un mauvais contenu

  • Un texte plein de fautes. Une coquille ou deux, ok, mais trop de fautes et des tournures maladroites et vous perdrez en crédibilité.

  • Un contenu qui ne cherche qu’à vendre. Essayez de convaincre à tout prix et vous ferez fuir votre audience. Informez plutôt.

  • Des sujets traités et retraités. Si vous parlez d’un sujet maintes et maintes fois abordé, adoptez un angle différent. Sinon ça n’intéressera personne.

  • Des titres baitclick… et un contenu décevant. Ça énerve tout le monde.

  • Du contenu non vulgarisé. Sauf si vous vous adressez à des experts, mettez-vous à la place de la personne qui vous lira.

Voilà, vous avez les clés pour éviter que vos lecteurs ne décrochent !